Les Objectifs du développement durable des Nations Unies

En 2000, les « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (Millennium Development Goals) ou OMD ont été adoptés par les Nations Unies dans la Déclaration du Millénaire. Les Etats membres des Nations Unies se sont alors engagés à mettre en œuvre ces objectifs afin de lutter contre l’extrême pauvreté, la faim, la maladie, l’analphabétisme, la dégradation de l’environnement et la discrimination envers les femmes.

Les huit objectifs sont les suivants :

2015 a marqué la fin du calendrier imparti à la réalisation de ces objectifs. Bien que de défis de taille subsistent encore, de nets progrès ont été réalisés entre 2000 et 2015 :

• La pauvreté mondiale a été réduite de moitié dès 2010. Le nombre de personnes vivant en extrême pauvreté (avec moins de 1,25 dollar par jour) a baissé de façon significative entre 1990 et 2015. La plupart d’entre elles vivent en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. Par contre, l’objectif de réduire la faim de moitié n’a pas été atteint, même si la proportion de personnes sous-alimentées est passée de 23,3% entre 1990-1992 à 12,9% entre 2014-2016.

• Dans les régions en développement, le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire a atteint 91% en 2015 contre 83% en 2000. L’écart entre filles et garçon, en termes de scolarisation, a diminué.

• Même si l’objectif de réduire la mortalité infantile de deux tiers à l’horizon 2015 n’a pas été atteint, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans dans le monde a néanmoins diminué de plus de moitié, passant de 90 à 43 décès pour 1000 naissances vivantes entre 1990 et 2015.

• La santé de la mère a des répercussions directes sur la santé de l’enfant. Le taux de mortalité maternelle a diminué de 45% entre 1990 et 2015. En outre, plus de 71% des naissances dans le monde ont été assistées par un personnel soignant qualifié en 2014, par rapport à 59% en 1990.

• L’objectif consistant à réduire par deux le nombre de personnes n’ayant pas accès à des sources d’eau potable de meilleure qualité a également été atteinte. En 2015, 91% de la population mondiale bénéficiait d’un meilleur accès à l’eau potable, contre 76% en 1990.

• En termes de partenariat mondial, l’aide publique au développement a augmenté de 66% entre 2000 et 2014 atteignant 135,2 milliards de dollars.

• Des avancées remarquables ont été accomplies dans la lutte contre le paludisme et la tuberculose, parallèlement à l’amélioration de tous les indicateurs de santé. Les nouvelles infections au VIH ont notamment chuté de près de 40% entre 2000 et 2013. On estime à plus de 6,2 millions, le nombre de décès dus au paludisme évités entre 2000 et 2015, majoritairement auprès des enfants de moins de 5 ans en Afrique subsaharienne.

Objectifs du Développement durable : qu’est-il prévu pour l’après-2015 ?

Si des améliorations sont à saluer dans bien des domaines, de nombreux problèmes subsistent encore et certains se sont même accentués. Dans le monde entier, des personnes souffrent encore de la faim ou de la malnutrition. Des millions de personnes sont menacées par la violence, n’ont pas accès aux soins médicaux de base et ne disposent pas de la sécurité sociale. Les conséquences du changement climatique et l’appauvrissement alarmant de la biodiversité risquent de renforcer la pauvreté et les inégalités dans les prochaines décennies .

C’est pour cette raison qu’en septembre 2015, les Nations Unies ont convenu de 17 nouveaux objectifs inspirés d’un plan d’action, l’Agenda 2030, sur lequel des délégués ont travaillé pendant plusieurs années. Ce sont les Objectifs de Développement durable. Directement liés aux Objectifs du Millénaire pour le Développement, ils seront valables du 1er janvier 2016 à la fin 2030.

Pour la première fois, les pays en développement et émergents sont appelés à prendre les mêmes engagements que les pays industrialisés, dans l’objectif d’offrir à chacun de meilleures conditions de vie. Le nouveau programme servira donc de base à un nouveau partenariat mondial, l’ancienne répartition entre pays donateurs et bénéficiaires ne semblant plus pertinente dans le monde d’aujourd’hui.

Les 17 Objectifs rendent principes de durabilité et de lutte contre la pauvreté indissociables. Un développement est dit durable lorsqu’il «répond aux besoins de la génération actuelle sans compromettre les possibilités des générations futures de satisfaire leurs propres besoins et de choisir leur propre style de vie» .

Les nouveaux objectifs ont été élaborés sur la base d’un processus de consultation lancé dès 2012 et constituent un des enjeux de la conférence Rio+20. Un groupe de travail a été chargé de préparer ce «programme pour l’après-2015».
En juillet 2014, il a présenté ses propositions, qui ont ensuite été examinées au sein de chaque pays.

Des cibles ont été définies pour chaque objectif; leur degré de réalisation doit être évalué régulièrement à l’aide d’indicateurs prédéfinis.

Vue d’ensemble des différents objectifs

  • 1. Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
  • 2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
  • 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • 4. Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  • 5. Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau
  • 6. Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  • 7. Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  • 8. Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  • 9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  • 10. Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
  • 11. Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables
  • 12. Établir des modes de consommation et de production durables
  • 13. Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions (étant entendu que la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques est la principale structure intergouvernementale et internationale de négociation de l’action à mener à l’échelle mondiale face aux changements climatiques)
  • 14. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • 15. Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  • 16. Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes
  • 17. Renforcer les moyens de mettre en oeuvre le partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

Quelle est la place des droits de l’enfant dans les nouveaux objectifs?

Bien que les Objectifs de Développement durable visent à améliorer la situation de l’ensemble de la population mondiale, la plupart d’entre eux (éducation, réduction de la mortalité infantile et maternelle, égalité des chances pour les filles et garçons) concernent directement les enfants, tandis que les autres ont une influence positive au moins indirecte sur leurs conditions de vie et leur avenir (lutte contre les maladies, préservation de l’environnement, etc.). Ce sont les enfants qui souffrent le plus de la pauvreté et des inégalités et qui sont le plus en danger lorsque leurs besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits. La réalisation des ODD peut garantir le respect des droits de l’enfant et améliorer durablement leurs conditions de vie. Seule une amélioration de la situation des enfants permettra à la communauté internationale de lutter durablement contre la pauvreté.

Les nouveaux objectifs doivent davantage mettre l’accent sur différents facteurs pour offrir une meilleure vie aux enfants: un investissement suffisant dans les enfants et communautés les plus pauvres; des techniques innovantes comme la téléphonie mobile et les médias sociaux qui permettent de surmonter les barrières géographiques et d’atteindre les enfants exclus; de meilleurs systèmes de santé, d’éducation et de protection des enfants; de meilleures connaissances concernant les enfants défavorisés et la manière d’améliorer leurs chances; une éducation de qualité; la protection contre la violence et le travail des enfants; de meilleurs régimes sociaux; l’accès à l’eau potable; la prise en charge des femmes enceintes, etc.

La lutte contre la pauvreté commence auprès des enfants. Ces derniers constituent un tiers de la population la plus pauvre, et même la moitié dans les pays sous-développés .C’est lors des premières années de la vie que se construisent les bases du développement intellectuel, physique et émotionnel des enfants. En respectant leurs droits, nous leur permettons de réaliser tout leur potentiel. Et cela signifie investir dans l’avenir de tous.

Informations complémentaires

Informations complémentaires et du matériel de cours sur la thématique et les différents objectifs

un.org
SDGs child friendly explained
World’s largest lesson
unicef.fr

Le film présenté dans le cadre de l’initiative «The World’s largest lesson» est également à recommander

En anglais
En français
En portugais

Certains articles de journaux peuvent aussi permettre d’introduire le sujet ou de lancer une discussion critique, par exemple:

Le Monde
youphil.com

Ce texte a été rédigé par Kindernothilfe Luxembourg et SOS Villages d’Enfants Monde.